Un très bel article de Phototrend à découvrir ,

De Damien @damienroue · Le 18 mars 201

SolarEclipse-Espenak-T01-03_01-940x627Photo de Fred Espenak

Comment photographier une éclipse (totale ou partielle) du soleil ?
Le 20 mars prochain, une éclipse solaire partielle à 80% aura lieu en Europe. L’occasion de vous en dire plus sur comment photographier une éclipse ainsi que sur les réglages et le matériel nécessaire pour prendre ce type de photos.

Il est également important de rappeler que photographier le soleil sans protection est dangereux pour votre matériel photo mais surtout pour votre rétine, et nous vous donnons tous nos conseils pour réussir vos photos d’éclipse solaire tout en restant protégé.

Un point sur l’éclipse partielle du 20 mars 2015

Cette semaine, la Lune va passer devant le soleil et plonger une partie de la surface de la Terre dans la pénombre. Ce phénomène est rare et la dernière fois qu’une éclipse solaire s’est produite en France c’était le 11 août 1999. Il s’agissait d’ailleurs d’une éclipse totale, où la Lune masquait entièrement le Soleil pendant une courte période.

éclipse20mars2015

l’aspect de l’éclipse partielle du 20 mars 2015 – Source : Sciencesetavenir.fr


Cette fois-ci, il s’agira d’une éclipse partielle pour la France, avec environ 80% du Soleil masqué. Seules les îles Féroé et l’archipel du Svalbard auront le droit à une éclipse totale. Ce phénomène sera visible partout en France, et voici un tableau indiquant l’instant du maximum et le degré d’obscuration par ville française.

13791757

les horaires de l’éclipse partielle du 20 mars 2015 – Source : Sciencesetavenir.fr

En France, l’éclipse partielle sera à son maximum entre 10h20 et 10h30.

Règles de sécurité pour vous et votre matériel

Pour commencer, abordons les règles de sécurité afin de protéger votre oeil ainsi que votre matériel photo. Regarder une éclipse solaire est aussi dangereux que regarder directement le soleil sans aucun filtre, surtout dans le cas d’une éclipse partielle.

Pour pouvoir regarder directement le soleil sans risquer de vous brûler la rétine ou provoquer des lésions de la cornée, vous devez protéger vos yeux avec des lunettes spéciales éclipses qui filtrent les rayons UV et infrarouges.


Eclipse-de-soleil-lunette

Ce sont bien plus que de simples lunettes et le mieux est d’en acheter des neuves auprès d’opticiens, en supermarchés, dans les kiosques à journaux à l’occasion de la sortie de magazines scientifiques sur l’éclipse ou même sur internet. Penser bien à vérifier que la norme CE soit présente sur ces lunettes.

Oubliez donc les radiographies, les films photo ou tout autre filtre « maison » si vous tenez à vos yeux.

lunette-toilette-reuters-940x431

Une utilisation « différente » de la lunette – © REUTERS


Une fois vos yeux protégés, il est temps de passer à l’appareil photo. Comme expliqué dans notre Mercredi Pratique sur l’effet Starburst (où le soleil ressemble à une étoile scintillante), il ne faut jamais viser le soleil en pleine journée sans protection avec votre appareil photo surtout si vous utilisez un téléobjectif, au risque d’endommager de manière irréversible votre rétine (en quelques secondes, c’est possible) ou l’obturateur et le capteur de votre appareil – l’objectif agissant comme une loupe.

Pour protéger votre appareil photo, vous avez le choix entre deux solutions : utiliser un filtre à densité neutre suffisamment opaque (au moins du ND 1000 voire du ND 6400 ce qui permet de réduire considérablement la quantité de lumière qui atteint votre capteur) ou bien une feuille de filtre solaire Astrosolar que vous appliquez devant votre objectif avec un peu de bricolage.

81zG4IXD56L

Un appareil équipé d’un filtre solaire Astrosolar

Certains dirons que le filtre ND n’est pas suffisant pour protéger l’appareil photo et nous sommes partiellement d’accord. Un filtre ND 1000 sera bien moins efficace qu’un filtre solaire si vous laissez votre appareil photo orienté vers le soleil durant 1 heure complète, mais pour quelques minutes (et à condition de ne pas réaliser de time-lapse), votre appareil devrait pouvoir survivre. Dans tous les cas, dès que vous avez fini de prendre vos photos, n’hésitez pas à remettre le capuchon de votre objectif sur ce dernier.

Tous les appareils photos sont concernés par cette protection, du compact au reflex professionnel.

Quel matériel photo utiliser pour photographier une éclipse ?

Pour photographier une éclipse, il n’est pas nécessaire d’avoir accès à du matériel d’astrophotographie, même si les spécialistes vous dirons sûrement que c’est bien plus précis et cela permet d’obtenir des clichés à usage scientifique.

Le trépied

Le trépied permet de stabiliser votre appareil photo durant la prise de vue. C’est utile car à la plus longue focale de votre objectif, par exemple 300mm, la moindre vibration risque de rendre votre photo floue. Il est bien sûr possible de s’équiper de matériel permettant de suivre les mouvements du soleil (comme un trépied à monture équatoriale) mais pour photographier quelques éclipses dans sa vie ce n’est pas nécessaire. Dotez vous également d’une télécommande pour éviter les vibrations lors du déclenchement. Pensez également à désactiver la stabilisation optique lorsque votre objectif est sur le trépied.

Le téléobjectif

Selon ce que vous souhaitez photographier, vous aurez envie d’utiliser un téléobjectif ou un objectif plus standard. Le Soleil restant un petit point dans le ciel, nous vous conseillons un téléobjectif si vous souhaitez photographier l’éclipse de manière directe

 

Canon-EF-70-200mm-f4
Un téléobjectif 70-200mm chez Canon

A choisir, nous vous recommandons d’ailleurs un appareil photo à capteur APS-C plutôt que plein format car le facteur multiplicateur de l’APS-C va vous permettre d’obtenir une distance focale plus importante.

Le filtre ND ou filtre solaire AstroSolar

Comme expliqué plus haut, un filtre à densité neutre ou un filtre solaire est nécessaire. Pour le filtre à densité neutre, nous vous conseillons un filtre suffisamment opaque, au moins un ND 1000 ou même mieux un ND 6400, pour réduire la quantité de lumière auquel vous allez exposer votre capteur. Sachez également que vous pouvez cumuler deux filtres ND.

81HW5v0sCFL
Un filtre solaire AstroSolar

Le filtre solaire AstroSolar est construit pour observer directement le soleil, donc vous n’aurez aucun problème. Par contre, le montage pourrait s’avérer difficile car ce filtre, disponible sous forme de feuille A4, est très fin et fragile. Il faudra donc le monter soigneusement et s’assurer qu’il n’y a aucun trou. L’AstroSolar donnera une teinte orangée à vos photos.

Vous pouvez également opter pour du Mylar, qui au contraire de l’AstroSolar donne une dominante bleue à l’image.

Pensez bien à mettre le filtre sur votre objectif AVANT de viser le soleil et préférez la visée en Live View (ou via un viseur électronique) pour éviter d’endommager votre oeil. Ici, le viseur électronique prend l’avantage sur la visée optique car même si les derniers EVF sont bien plus lumineux, ils ne peuvent pas retransmettre entièrement la lumière issue du soleil. N’hésitez pas d’ailleurs à utiliser le petit accessoire qui est parfois livré avec appareil pour masquer le viseur optique lors des poses longues — ou le petit cache intégré au viseur —, cela permettra d’éviter toute erreur ou reflex de jeter un oeil dans le viseur optique.

Dans le cas d’une éclipse totale, il est parfois possible de photographier sans filtre (tout en gardant ses lunettes), mais pour une éclipse partielle c’est toujours très lumineux et donc très dangereux. Pour résumer, afin d’éviter tout risque, pensez bien à combiner lunettes spéciales éclipses pour le photographe et filtre Astro-Solar ou ND1000 pour votre appareil photo.

Note : un filtre UV ou polarisant ne permet pas de protéger votre appareil photo car il ne filtre pas assez les rayons lumineux, tout comme un filtre ND8 n’est pas suffisant car pas assez opaque.

Comment régler votre appareil photo ?

Au niveau des réglages, vous devrez utiliser un mode manuel pour avoir plus de contrôle sur votre image. Passez donc votre appareil photo en mode manuel ou priorité ouverture. C’est peut-être d’ailleurs l’occasion de tester la mesure spot ?

Choisissez ensuite la sensibilité ISO la plus basse de votre appareil, généralement 100 ISO (ou 50 ISO sur certains boîtiers). Pour ce cas de figure, une grande ouverture n’est pas nécessaire car nous cherchons à limiter la quantité de lumière capturée. Optons donc pour une petite ouverture (type f/8 avec un filtre Astro-Solar, ou f/16 avec un filtre ND1000) afin d’arriver à une vitesse d’obturation convenable.

Si la mise au point est difficile à cause des filtres, ce n’est pas un problème, car vous n’avez qu’à faire la mise au point sur l’infini, étant donné la distance du soleil.

En fonction de la couverture nuageuse, vous pourrez ajuster ensuite la vitesse pour obtenir une exposition correcte du soleil sur votre image. N’hésitez d’ailleurs pas à faire des essais sans éclipse pour être prêt le jour J.

Pour obtenir un réglage correct le jour J sans trop perdre de temps, nous vous conseillons vivement de faire des essais avec des photographies du soleil, hors éclipse. La luminosité du soleil sera peut-être plus faible durant l’éclipse, mais pas tant que cela, surtout que vous cherchez ici à exposer correctement le soleil et non la Lune qui passe devant lui.

Le jour J, n’hésitez pas activer le bracketing d’exposition pour augmenter vos chances d’obtenir une image bien exposée.

Quelques idées de composition

A chaque éclipse solaire, c’est la même chose : des millions de photos apparaissent sur la toile, toutes plus similaires les unes que les autres.

Une fois que vous avez maîtrisé la technique de prise de vue, prenez un peu de temps pour réfléchir à la composition, de préférence en vous rendant quelques jours et à la même heure là où vous souhaiterez photographier l’éclipse.

Intégrez des nuages à votre photo

Dans un ciel avec des nuages, essayez de les utiliser pour donner une composition plus riche à votre image, au lieu d’un simple cercle ou croissant de lumière.

5323308076_cd7c0fb875_b-940x627
© Georges Castagné

Tournez le dos au soleil et photographiez l’événement

Si vous n’avez pas l’équipement nécessaire pour votre appareil photo, n’hésitez pas à photographier l’événement, mais en tournant le dos au soleil, ou bien en utilisant un objectif grand angle, qui n’a pas besoin d’une protection aussi poussée qu’un téléobjectif, surtout si vous ne visez pas uniquement le soleil sur votre image. Les moments d’éclipses sont un moment où les gens sont enthousiastes, les yeux rivés vers le ciel, et vous pourrez essayer de capturer ce sentiment.

Eclipse-940x627

© David McNew/Getty Images

Observez les ombres changeantes durant l’éclipse

Au moment de l’éclipse, il est aussi intéressant de voir comment se comportent les ombres : en observant l’ombre projetée par le feuillage d’un arbre, on découvre par exemple des formes différentes en fonction de l’éclipse, comme sur cet exemple :


eclipse-2005-stenope-940x627

© Laurent Ferrero

Réalisez une série de photos

Au lieu d’une simple image, vous pouvez d’ailleurs décider de photographier la course de la Lune devant le Soleil en prenant par exemple une image toutes les 5/10 secondes (en fonction de la vitesse de l’éclipse. Avec un montage, vous pourrez ainsi afficher l’ensemble des phases de l’éclipse.

7244233222_8be8c17b9e_b-940x467
© Deborah Zajac


Intégrez le paysage si le soleil est bas

Si l’éclipse a lieu en début ou fin de journée et que le soleil est bas dans le ciel, vous pouvez intégrer le paysage en utilisant un zoom moins long (sans forcément s’orienter vers le grand angle, qui risque de transformer le soleil en minuscule point à l’horizon).

eclipse4195crop-940x571

© Southwest Photo Journal

D’ailleurs, une éclipse totale ou partielle est également un bon prétexte pour photographier son environnement sous un jour et un éclairage nouveau — par exemple, la ville plongée dans la pénombre un court instant.

Photographie indirecte et technique du sténopé

Vous pouvez également photographier l’éclipse de manière indirecte avec la technique du sténopé. Il vous suffit de faire un trou avec une tête d’épingle dans un carton puis de l’orienter vers le soleil. Placez-le de telle sorte que la lumière passant à travers le papier se projette sur une surface plane située à l’ombre, comme une feuille de papier, et vous obtiendrez une reproduction de l’éclipse solaire à photographier, et là aucun filtre n’est nécessaire !

sténopé

Crédit : sciencevirale.com

Essayez également avec une passoire, ça fonctionne très bien et vous pourrez observer des dizaines d’éclipses à la fois ;)
Enfin, peut-être que malgré ces conseils, vous ne prendrez pas votre matériel photo et vous contenterez de contempler l’éclipse. C’est aussi ça la magie du moment : s’arrêter et regarder en prenant une photo avec votre esprit, à tout jamais gravée dans votre mémoire.