Fraîcheur inattendue pour le café littéraire de samedi, avec de la pluie et du brouillard et des températures en nette baisse, y compris celles de l’accueil du café d’Huez, totalement pris dans les préparatifs de la Sainte-Anne… Mais cela n’a pas refroidi la bonne humeur des lecteurs dont certains venaient de La Garde, de Villard Reculas et même de Grenoble pour l’occasion !

Une dizaine de livres ont été présentés, des romans très divers, mais qui tous ont fait vibrer. Comme à chaque fois, les échanges sont chaleureux et bienveillants, les digressions nombreuses, un livre en rappelant un autre quand ce n’est pas un film ou une actualité,  prouvant, s’il le fallait, que la lecture est au cœur de la vie !

Pour terminer, un petit sondage sur les coups de cœur d’Alpage a révélé que deux ouvrages sortaient déjà du lot. Mais chut, il reste encore un bon mois pour découvrir cette littérature du terroir mise à l’honneur cette année par les bibliothécaires de l’Oisans.

Café littéraire juillet 19 - 1

Comme un avant-gout des festivités de la Sainte-Anne, les lecteurs se sont retrouvés à Huez pour faire le plein d’idées lecture.


 

51smnaHKmXL

La Fille dans le brouillard de Donato Carrisi

Un titre opportun pour commencer : « La fille dans le brouillard » de Donato Carrisi, un polar à l’atmosphère particulière avec son commissaire de police plus préoccupé des médias que de la vérité.

Présentation de l'éditeur

CARRISI se réinvente dans un thriller unique sur le pouvoir des médias.
 
Une jeune femme est enlevée dans un paisible petit village des Alpes. Le coupable est introuvable, et voilà que la star des commissaires de police, Vogel, est envoyé sur place. De tous les plateaux télé, il ne se déplace jamais sans sa horde de caméras et de flashs. Sur place, cependant, il comprend vite qu il ne parviendra pas à résoudre l affaire, et pour ne pas perdre la face aux yeux du public qui suit chacun de ses faits et gestes, il décide de créer son coupable idéal et accuse, grâce à des preuves falsifiées, le plus innocent des habitants du village : le professeur d école adoré de tous. L homme perd tout du jour au lendemain (métier, femme et enfants, honneur), mais de sa cellule, il prépare minutieusement sa revanche, et la chute médiatique de Vogel.

51Ly7k7+RVL

Soixante-douze heures de Marie-Sophie Vermot

  • Editeur : Thierry Magnier (14 février 2018)
  • ISBN-13: 979-1035201357 - ASIN: B07574R35V

 

Marie-Sophie Vermot , avec « 72 heures », traite avec sensibilité d’un sujet rare en littérature jeunesse/adolescente, l’accouchement sous X, dans un récit âpre et bouleversant, à la 1re personne du singulier.

Présentation de l'éditeur

Soixante-douze heures, c'est le temps dont dispose lrène pour revenir sur la décision qu'elle a prise un matin de septembre, pendant un devoir de maths : celle d'accoucher sous X. Dans le silence de sa chambre d'hôpital, elle chasse l'air de ses poumons, puis reprend une inspiration et le chasse à nouveau, avec plus de vigueur cette fois. Par bribes, les souvenirs affleurent, qui reconstituent son histoire. Ces derniers mois, ces dernières années. Sa rencontre avec ce garçon, fasciné par son ultrafinesse, le lycée, sa mère, les secrets de famille. Malgré ses efforts, Irène est habitée par cette voix qui la poursuit et lui rappelle que ce bébé qu'elle vient d'expulser de son corps est le sien pour la vie. Tout se mêle, c'est le chaos dans son crâne. Et l'heure approche. Mais cette décision lui appartient à elle, et à personne d'autre. Un texte rare qui dit, sans fard et sans jugement, un combat aussi intime qu'universel.

 41Pfr8cqa5LDix-sept-ans

Dix-sept ans de Éric Fottorino

Editeur : Gallimard (16 août 2018)

  • ISBN-10: 2070141128 - ISBN-13: 978-2070141128

Autre récit intimiste : « 17 ans » où Éric Fottorino se dévoile avec pudeur et dans une belle audace littéraire, offrant de très belles choses sur  le pouvoir des mots.

La version audiolivre, lecture par Michel Vuillermoz, est une pure merveille !

Présentation de l'éditeur

 

"Lina n'était jamais vraiment là. Tout se passait dans son regard. J'en connaissais les nuances, les reflets, les défaites. Une ombre passait dans ses yeux, une ombre dure qui fanait son visage. Elle était là mais elle était loin. Je ne comprenais pas ces sautes d'humeur, ces sautes d'amour". Un dimanche de décembre, une femme livre à ses trois fils le secret qui l'étouffe. En révélant une souffrance insoupçonnée, cette mère niée par les siens depuis l'adolescence se révèle dans toute son humanité et son obstination à vivre libre, bien qu'à jamais blessée. Une trentaine d'années après Rochelle, Eric Fottorino apporte la pièce manquante de sa quête identitaire. A travers le portrait solaire et douloureux d'une mère inconnue, l'auteur de Korsakov et de L'homme qui m'aimait tout bas donne ici le plus personnel de ses romans.


51gE82PZMaL

Le Bureau des jardins et des étangs de Didier Decoin

  • Editeur : Stock (2 janvier 2017)
  • ISBN-10: 2234074754 - ISBN-13: 978-2234074750

Didier Decoin quant à lui, propose un voyage sensuel et initiatique dans le Japon impérial avec « Le bureau des jardins et des étangs ».

Présentation de l'éditeur

Empire du Japon, époque Heian, XIIe siècle. Être le meilleur  pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité  impériale, n’empêche pas Katsuro de se noyer. C’est alors à  sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu’à  la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière  Kusagawa.
Chaussée de sandales de paille, courbée sous la palanche à  laquelle sont suspendus ses viviers à poissons, riche seulement  de quelques poignées de riz, Miyuki entreprend un  périple de plusieurs centaines de kilomètres à travers forêts  et montagnes, passant de temple en maison de rendez-vous,  affrontant les orages et les séismes, les attaques de brigands  et les trahisons de ses compagnons de route, la cruauté des  maquerelles et la fureur des kappa, monstres aquatiques qui  jaillissent de l’eau pour dévorer les entrailles des voyageurs.  Mais la mémoire des heures éblouissantes vécues avec  l’homme qu’elle a tant aimé, et dont elle est certaine qu’il  chemine à ses côtés, donnera à Miyuki le pouvoir de surmonter  les tribulations les plus insolites, et de rendre tout  son prestige au vieux maître du Bureau des Jardins et des  Étangs.

 51bmeYRIrrL

Rêves oubliés de Leonor de Recondo

  • Editeur : Points (29 août 2013)
  • ISBN-10: 2757834355 - ISBN-13: 978-2757834350

« Rêves oubliés » de Léonor de Recondo nous entraîne dans les pas d’une famille espagnole qui fuit le franquisme, puis le nazisme : un beau roman intense et pudique.

Présentation de l'éditeur

À l'ombre des pins, ils ont oublié le bruit de la guerre et la douleur de l'exil. Dans cette ferme au cœur des Landes, Aïta, Ama et leurs trois enfants ont reconstruit le bonheur. Dans son journal, Ama raconte leur quotidien, l'amour, la nécessité de s'émerveiller des choses simples et de vivre au présent. Même dans la fuite, même dans la peur, une devise : être ensemble, c'est tout ce qui compte.

Née en 1976, Léonor de Récondo est violoniste et écrivain. Elle se produit avec de nombreuses formations et enregistre des CD et DVD. Elle est l'auteur de La Grâce du cyprèsblanc et de Pietra viva.


 41CDuv635aL

Deux mètres dix de Jean Hatzfeld

  • Editeur : Gallimard (23 août 2018)
  • ISBN-10: 2072799910 - ISBN-13: 978-2072799914

Enfin, Jean Hatzfeld dans son « 2m10 »,  dépeint en quatre portraits d’athlètes de très haut niveau, l’univers sportif en plein contexte de guerre froide. Un roman profondément humain sur les enjeux politiques des Jeux Olympiques de 1980…

Présentation de l'éditeur

"- 2, 10 mètres, dit Sue. - Oui, 2, 10 mètres, alors ? - Depuis le temps, des filles l'ont passé ? - Non, j'ai entendu qu'elles se cognent toujours le nez dessus. - Tu en dis quoi ? - Je ne sais pas. La barre nous attend". Histoire de quatre sportifs de très haut niveau, entre les Jeux olympiques de 1980 et aujourd'hui : deux champions haltérophiles, un Américain du Missouri et un Kirghize ; deux sauteuses en hauteur exceptionnelles, une jeune Américaine et une Kirghize d'origine koryo-saram. Leurs rivalités sont mêlées d'admiration et d'incompréhension réciproques, parfois extrêmes, qui, des années plus tard, donneront lieu à des retrouvailles inattendues dans les montagnes kirghizes. Jean Hatzfeld raconte l'univers sportif dans le contexte tendu de l'époque (guerre froide, déportations dans le bloc soviétique...) qui cabossera ses héros. Il porte aussi un regard très aigu sur les gestes des champions jusqu'à rendre poétiques les sauts en hauteur de Sue et Tatyana et leurs corps délivrés de la pesanteur. Les haltérophiles sont peints dans la puissance héroïque de leur musculature et de leurs rituels, telles des créatures fabuleuses. Quatre destins qui se croisent, quatre portraits inoubliables.

51RJxuMtf0L

La transparence du temps de Leonardo Padura

  • Editeur : Anne-Marie Métailié (10 janvier 2019)
  • ISBN-13: 979-1022608329 - ASIN: B07J34LZKB

On retrouve le héros de Leonardo Padura,  Mario Conde, ex-flic cubain à la recherche d’une statue de la Vierge noire de Regla, dans  « La transparence du temps » : un voyage éblouissant dans le temps et dans l’histoire porté par un grand roman plein d’humour noir et de mélancolie.

Présentation de l'éditeur

Alors qu'il approche de son 60e anniversaire, Mario Conde broie du noir. Mais le coup de fil d'un ancien camarade de lycée réveille ses vieux instincts.
Au nom de l'amitié (mais aussi contre une somme plus qu'honorable), Bobby le charge de retrouver une mystérieuse statue de la Vierge noire que lui a volée un ex-amant un peu voyou.
Conde s'intéresse alors au milieu des marchands d'art de La Havane, découvre les mensonges et hypocrisies de tous les "gagnants' de l'ouverture cubaine, ainsi que la terrible misère de certains bidonvilles en banlieue, où survit péniblement toute une population de migrants venus de Santiago.
Les cadavres s'accumulent et la Vierge noire s'avère plus puissante que prévu, elle a traversé les siècles et l'Histoire, protégé croisés et corsaires dans les couloirs du temps. Conde, aidé par ses amis, qui lui préparent un festin d'anniversaire somptueux, se retrouve embarqué lui aussi dans un tourbillon historique qui semble répondre à l'autre définition de la révolution : celle qui ramène toujours au même point.


417MjJgT8UL

Liberté pour les ours ! de John Irving

  • Édition : Seuil (2 mai 1991)
  • ISBN-10: 2020127563 - ISBN-13: 978-2020127561

« Liberté pour les ours ! »  est le premier roman de John Irving : une version moderne de Don Quichotte et Sancho Pança, sillonnant la campagne autrichienne sur une énorme moto … Ce n’est pas forcément le meilleur Irving, mais il donne l’impression d’avoir tout compris de la guerre des Balkans !

Présentation de l'éditeur

Siggy et Graff, les deux narrateurs farfelus de ce roman, sont une version moderne de Don Quichotte et Sancho Pança. Seule différence : c'est une énorme moto Royal Enfield 700 cm³ qu'ils sillonnent la campagne autrichienne avec ses jeunes filles aux tresses soyeuses, ses fermières opulentes et riches en souvenirs. Quant au moulin à vent, c'est le projet exorbitant, qui germe dans leurs cerveaux inventifs, de libérer tous les animaux du zoo de Vienne.
Mais derrière les facéties de nos deux loustics se cache une intrigue plus grave, celle qui explore les complexités et bizarreries de l'histoire de l'Europe centrale de ces cinq dernières décennies.

Avec sa richesse, sa vitalité, sa fraîcheur, Liberté pour les ours !, premier roman de John Irving, marque les débuts d'un talent important et éminent original. Il nous livre aussi le regard émerveillé, attendri et déconcerté que posait alors un jeune Américain de vingt-cinq ans sur un coin de la vieille Europe et son destin tour à tour tragique et grotesque.


51qfjSGHcpL

Derniers mètres jusqu'au cimetière de Antti TUOMAINEN

Traduction de Alexandre ANDRÉ

  • Editeur : Fleuve éditions (7 février 2019)
  • ISBN-10: 2265117943 - ISBN-13: 978-2265117945

Le finlandais Antti Tuomainen offre avec « Derniers mètres jusqu'au cimetière» un roman d’une tonicité, d’une drôlerie et d’une crudité incroyable alors que le héros va mourir dans les prochaines heures, qu’il va perdre son entreprise et qu’il découvre que sa femme le trompe ! C’est excellent jusqu’au 2/3 du livre, l’auteur en faisant trop sur la fin…

Présentation de l'éditeur
À 37 ans, Jaakko a tout pour être heureux. 
Jusqu'au jour où, lors d'une simple visite médicale, il apprend qu'il va bientôt mourir. La raison de ce triste verdict : quelqu'un l'empoisonne depuis longtemps à son insu. 
Alors que cette annonce aurait suffi pour faire de cette journée la pire de sa vie, Jaakko n'est pas au bout de ses surprises. 
En rentrant chez lui, il découvre sa femme sur la chaise longue du jardin en plein ébat avec le livreur de leur entreprise. Trop, c'est trop ! 
Jaakko décide d'utiliser les derniers jours qui lui restent pour enquêter lui-même sur son empoisonnement. Et nombreux sont ceux à avoir un mobile pour tuer celui qui est l'heureux propriétaire d'une société hautement rentable et spécialisée dans la culture d'un champignon : le matsutake. Une espèce particulière qui pousse en Finlande et dont les Japonais raffolent au point de l'acheter à des prix déraisonnables ! 
Le chemin de la vérité sera parsemé de morts, qui n'empêcheront pas Jaakko de garder en tête le plus important : c'est surtout dans les derniers mètres jusqu'au cimetière qu'il faut profiter de chaque instant. 

Un mot de l'auteur

Antti Tuomainen, né en 1971, est l'un des auteurs les plus lus en Finlande. Ses romans ont été traduits dans plus de 25 langues. Couronné "Le Roi d'Helsinki Noir", il a gagné le cœur des lecteurs et des critiques avec ce dernier roman, à l'écriture rythmée sur un ton toujours caustique.