2017-0128 DL

Petite pause au relais lecture d’Huez

Carole Turc accueillait ce mercredi les lecteurs de Livres et Palabres au relais lecture d’Huez. Elle a donc lancé la nouvelle sélection des bibliothèques d’Alpages, portant cette année sur la littérature argentine. 7 livres sont proposés, les lecteurs mettent une note de 1 à 10 sur les livres de leur choix et le coup de cœur sera décerné en octobre lors d’une soirée rencontre à Vaujany. Un livre a déjà été lu et présenté ce mercredi matin : « Luz ou le temps sauvage » d’Elsa Osoria, un très beau roman, aussi fort que poignant, sur les enfants volés par la dictature, hommage implicite aux Grands-Mères de la Place de Mai. L’écriture acérée, précise et singulière de Céline Minard a été évoquée à travers « Le grand jeu », l’histoire de la quête existentielle d’une jeune femme isolée en pleine montagne, et « So long, Luise », le testament, fait d’amour, de poésie et de folie, d’une écrivaine, qui questionne en passant le travail de l’écriture. « La petite lumière » est l’un des deux seuls romans traduit en français de l’écrivain italien Antonio Moresco, un roman entre réalisme et fantastique aussi poétique qu’attachant. Poésie et tendresse encore pour ce conte en forme de bande dessinée pour la jeunesse, mais pas que, « Où vont les fourmis » de Franck Le Gall et Michel Plessix. Enfin, pour se tenir chaud au cœur de l’hiver, rien de tel que de se plonger dans l’univers d’Agnès Martin-Lugand avec « Les gens heureux lisent et boivent du café », « Entre mes mains le bonheur se faufile », « La vie est facile, ne t'inquiète pas » et « Désolée je suis attendue ». Autant de best-sellers où l’auteur analyse avec finesse et humour les mécanismes de l'âme humaine dans des récits attendrissants. Les prochains rendez-vous de Livres et Palabres sont le 10 février pour une nouvelle pause lecture à la bibliothèque, le 24 mars pour le 2e triathlon des mots à l’occasion de la semaine de la francophonie, et le 19 avril pour une lecture mise en scène du roman de Judith Perrigon « Les faibles et les forts » par le comédien Benoît Olivier.

Pause relais lectures - 1 sur 1

Le relais-lecture, un autre point de rencontre et de prêts de livres de la bibliothèque municipale, est ouvert chaque lundi de 16 h à 18h et mercredi de 9h30 à 11h30 en Mairie d'Huez, dans le village. Les inscriptions et les emprunts peuvent se faire sur place.

2017-0213 DL

Une pause au cœur des livres

C’est à la bibliothèque que la pause culture de février de février s’est déroulée. Un rendez-vous dense, placé sous le signe des retrouvailles avec le retour de plusieurs personnes qui n’avaient pu venir depuis longtemps ! Parmi les livres évoqués, « le disparu » d’Anne-Sophie Martin. Cette journaliste d’investigation reprend l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès, cet homme qui a décimé toute sa famille en 2011 et qui est recherché par toutes les polices du monde ; Une enquête documentée et passionnante s'appuyant sur les nombreux courriers qu'il a échangés au fil des ans et dont seule la fin est imaginée, romancée. « L’homme debout » évoque quant à lui le destin de Frédéric Tissot, humanitaire et diplomate en fauteuil roulant, tandis que « Le Florentin » de Giuliano Da Empoli explique « l’art de gouverner selon Matteo Renzi ».

Autant de romans que de lecteurs

Un peu de roman policier avec l’agréable « Brunetti en trois actes » de Donna Leon, et de légèreté avec « Je me souviens de l'imperméable rouge que je portais l'été de mes vingt ans » de Lydia Flem, un inventaire à la Perec sur les vêtements de nos souvenirs. Plusieurs ouvrages ont déçu les lecteurs : « Numéro 11 » de Jonathan Coe, avec sa fin pseudo-fantastique et abracadabrante et son ton même pas féroce ; « La succession » de Jean-Paul Dubois avec son goût amer et d’inachevé. D’autres en revanche ont provoqué des avis très divergents, comme « La fille du train » de Paula Hawkins, avec une intrigue captivante et un personnage principal attachant pour les uns, et l’impression d’être manipulé et un « tout ça pour ça » pour les autres… Pour finir, un petit air de Brassens avec le très beau coffret « Brassens sur parole (s) » qui loin de simples reprises, offre un bel hommage avec les voix de comédiens qui ont su mettre en valeur à travers les textes.

 café littéarire février - 1 sur 1

Discuter, échanger afin de découvrir d’autres auteurs ou genres, mais aussi d’affiner ses goûts au-delà du « j’aime ou je n’aime pas »…