cafés littérairesL'article de presse est et et les photos ici

Mais voici maintenant les livres présentés le 7 mars à l'hôtel du Dôme

avec la participation d'André, Anja, Charlotte, Fanny, Janine, Michel, Patricia, Renée, Sandrine et Sylviane.

 

020

Et pour commencer, un coup de cœur, avec les polars historiques d'Adrien Goetz

                     

Intrigue à l'anglaise - Intrigue à Versailles - Intrigue à Venise

Editeur : Grasset & Fasquelle (28 mars 2007) - ISBN-10: 2246723914 - ISBN-13: 978-2246723912

Editeur : Grasset & Fasquelle (1 avril 2009) - ISBN-10: 2246730015 - ISBN-13: 978-2246730019

Editeur : Grasset (7 mars 2012) - ISBN-10: 2246779715 - ISBN-13: 978-2246779711

Intrigue à l’anglaise a reçu le prix Arsène Lupin. : Trois mètres de toile manquent à la fameuse tapisserie de Bayeux, qui décrit la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant. Que représentaient-ils ? Les historiens se perdent en conjectures. Une jeune conservatrice du patrimoine, Pénélope Breuil, s’ennuie au musée de Bayeux, jusqu’au jour où la directrice du musée, dont elle est l’adjointe, est victime d’une tentative de meurtre ! Entre-temps, des fragments de tapisserie ont été mis aux enchères à Drouot. Pénélope, chargée par le directeur du Louvre de mener discrètement une enquête, va jouer les détectives et reconstituer l’histoire millénaire de la tapisserie, de 1066 à la mort tragique de Lady Diana sous le pont de l’Alma…

Intrigue à Versailles :  Revoici Pénélope, la jeune conservatrice du patrimoine, toujours amoureuse de Wandrille, le journaliste dandy et rieur. après avoir résolu l’énigme de la tapisserie de Bayeux, elle est nommée au château de Versailles. Dès son arrivée, elle découvre un cadavre, un Chinois et un meuble en trop. C’est effrayant, c’est étrange, c’est beaucoup. Dans ce temple de la perfection et de la majesté vont s’affronter la mafia chinoise et une société secrète qui se perpétue depuis le xviie siècle. Des salons aux arrière-cabinets du château, des bosquets du parc aux hôtels particuliers de la ville, Pénélope, bondissante et perspicace, va percer les mystères de Versailles.

Intrigue à Venise : Pénélope ne connaît pas Venise. Un comble pour une historienne de l’art, de surcroît conservatrice au château de Versailles ! Un colloque sur les gondoles, instruments de la conquête vénitienne, lui offre l’occasion de passer quelques jours sur la lagune. Cependant, à Rome, Achille Novéant, membre de l’Académie française et grand amoureux de la Sérénissime, meurt tragiquement. Bientôt, ce sont tous les « écrivains français de Venise », club d'ordinaire paisible et inoffensif, qui sont menacés. Et voilà Pénélope – secondée par son fiancé-journaliste Wandrille – obligée de revêtir ses habits d’enquêtrice. Au cœur de l’énigme, un Rembrandt qui dormirait sur une île et que personne n’a jamais vu.

Biographie de l'auteur : Né en 1966, Adrien Goetz est un écrivain français. Agrégé d’histoire et titulaire d’une thèse de doctorat d’histoire de l’art sur la période romantique, il est aujourd’hui maître de conférences à la Sorbonne. Il écrit également dans divers titres de la presse artistique et est rédacteur en chef de Grande Galerie, le journal du Louvre. Il est l’auteur de plusieurs romans : La Dormeuse de Naples, couronné par le prix des Deux Magots et le prix Roger Nimier ou Intrigue à l’anglaise qui obtient le prix Arsène Lupin en 2008. Le Coiffeur de Chateaubriand a obtenu le Grand Prix Palatine du roman historique. Adrien Goetz a reçu en 2007 le prix François Victor Noury décerné par l’académie française pour l’ensemble de son œuvre.

L'avis des lecteurs 057

Trois livres superbes avec de délicieux personnages, un mélange d'Histoire et d'intrigues à tiroirs, d'humour et de glamour. Loin des circuits touristiques, ces polars sont l'occasion de se plonger dans les secrets des musées à travers des histoires vraies et fort bien documentées. Aventures et érudition sont au rendez-vous dans un subtil jeu sur l'art et la fiction. Un vrai coup de cœur !

020

Puis voici deux auteurs à découvrir

Un soir, à la maison d'Annie SAUMONT

Editeur : Julliard (2 octobre 2003)
ISBN-10: 2260016391
ISBN-13: 978-2260016397

Une bouchère qui finit au carmel, un écolier qui, pour sa rédaction, n'ose raconter ce qu'est " un soir, à la maison ", Un auteur qui signe dans une librairie avec le secret espoir d'apercevoir enfin ce mystérieux lecteur qui lui écrit depuis tant d'années... Annie Saumont porte sur ces personnages - et quelques autres - ce regard plein de tendresse et d'humour grinçant qu'on lui aime tant. Annie Saumont trace à la chaux rire. Nouvelliste pur-sang, experte dans l'art de la fougue et l'autopsie des ries banales sans gouvernail. Les éclopés de l'âme, les handicapés du centre-vie, voilà sa matière première. En cinq sec, elle débusque le malaise individuel comme la scoumoune collective..

L'avis des lecteurs 057

Auteure à connaître pour son talent de nouvelliste, son art de la chute et de la concision. C’est dans l’immédiateté, toujours très sombre. Des histoires qui naissent de faits anodins constatés en passant. L’auteure reconstruit leurs causes et conséquences, mais pas pour se distraire. Pour témoigner peut-être ? Rendre compte d’un monde quotidien où l’humain est au centre, même le pire, celui qui un jour s’est laissé entraîner et a commis l’irréparable. Elle donne la parole à des êtres interdits justement de parole, des êtres fragiles qui un jour ont été blessés, cassés par un drame épouvantable et qui traînent leur enfance et adolescence meurtries toujours avec eux.
Ses thèmes favoris sont ceux de l’errance, de la privation d’avenir, sans jamais porter de jugement moral. Son art, c’est de faire croire, par un jeu subtil d’écriture artistique et élaborée, que c’est bien ce personnage qui raconte ses bribes de vie.
Il y a un ton Annie Saumont (sans jeu de mot !!!).C’est vraiment une grande à découvrir…
Annie Saumont définit le genre de la nouvelle ainsi : un texte court avec une intensité dramatique forte, une chute définitivement fermée et des événements qui ne se racontent pas tous ; il revient au lecteur de reconstruire les passages manquants. Ce sont donc des œuvres qui ne permettent aucune erreur, où chaque mot n’a qu’une place possible, celle qu’il occupe. Annie Saumont déclare y travailler beaucoup, écrire pratiquement tous les jours et raturer énormément avant d’être satisfaite des mots choisis dont la sonorité compte autant que le sens.

020

 

Jean-Philippe Toussaint

Faire l'amour - Fuir - La Vérité sur Marie - Nue

 Editeur : De Minuit (30 août 2002) - ISBN-10: 2707318000 - ISBN-13: 978-2707318008

Editeur : Les éditions de Minuit (16 septembre 2005) - ISBN-10: 2707319279 - ISBN-13: 978-2707319272

Editeur : Editions de Minuit (17 septembre 2009) - ISBN-10: 2707320889 - ISBN-13: 978-2707320889

Editeur : Les Editions de Minuit (5 septembre 2013) - ISBN-10: 2707323055 - ISBN-13: 978-2707323057

Cet ensemble romanesque Marie Madeleine Marguerite de Montalte retrace quatre saisons de la vie de Marie, créatrice de haute couture et compagne du narrateur. cene sont pas à proprement parler des suites, mais des prolongements.

Faire l'amour : Lorsqu'il y a rupture entre deux êtres, qui se sépare réellement de qui ? Qui souffre le plus ? Celui qui prend la décision ou celui qui la subit ? Si l'on en croit le dernier roman de Jean-Philippe Toussaint, Faire l'amour, celui qui choisit de partir a la plus mauvaise place. Ici, c'est le narrateur qui est à l'initiative de la séparation. Il quitte Marie, une belle femme de la haute couture. Tous les deux sont à Tokyo. Dans un hôtel de luxe, ils vivent leur dernière nuit d'amour. Et il pleut comme il pleuvra sur tout le texte. Comment une dernière nuit d'amour peut-elle se vivre sans mélancolie ?  À Marie, il ne reste que la pureté des larmes. Au narrateur, il reste une bouteille d'acide chlorhydrique qu'il promène sur lui, avec lui, qu'il sort de temps à autre pour se rappeler les ravages de la rupture. N'est-ce pas dans ses yeux, dans son propre regard, que cet acide devrait finir ?

Fuir : Pourquoi m'a-t-on offert un téléphone portable le jour même de mon arrivée en Chine ? Pour me localiser en permanence, surveiller mes déplacements et me garder à l'œil ? J'avais toujours su inconsciemment que ma peur du téléphone était liée à la mort - peut-être au sexe et à la mort - mais, jamais avant cette nuit de train entre Shanghai et Pékin, je n'allais en avoir l'aussi implacable confirmation.

La Vérité sur Marie  : L'orage, la nuit, le vent, la pluie, le feu, les éclairs, le sexe et la mort. Plus tard, en repensant aux heures sombres de cette nuit caniculaire, je me suis rendu compte que nous avions fait l'amour au même moment, Marie et moi, mais pas ensemble.

Nue : La robe en miel était le point d'orgue de la collection automne-hiver de Marie. A la fin du défilé, l'ultime mannequin surgissait des coulisses vêtue de cette robe d'ambre et de lumière, comme si son corps avait été plongé intégralement dans un pot de miel démesuré avant d'entrer en scène. Nue et en miel, ruisselante, elle s'avançait ainsi sur le podium en se déhanchant au rythme d'une musique cadencée, les talons hauts, souriante, suivie d'un essaim d'abeilles qui lui faisait cortège en bourdonnant en suspension dans l'air, aimanté par le miel, tel un nuage allongé et abstrait d'insectes vrombissants qui accompagnaient sa parade. 

L'avis des lecteurs 057

On adore ou on déteste l’œuvre de Toussaint ! C’est singulier, parfois hermétique, plein de ruptures, mais tellement bien écrit… On est loin du narratif, c’est d’ailleurs totalement irracontable, il n’y a pas d’articulations simples, mais un magnétisme dans l’écriture, une sensibilité à la poésie du monde, à la beauté des mots, à leur précision qui permet de plonger dans l’atmosphère de Tokyo, de l’île d’Elbe ou d’un Paris plutôt glauque.
À essayer impérativement, pour être étonné !

020

Et toutes les lectures commentées : Les romans

Boomerang de Tatiana de Rosnay

Traduction d'Agnès Michaux

Editeur : Editions Héloïse d'Ormesson (2 avril 2009)
ISBN-10: 2350871061
ISBN-13: 978-2350871066

Sa sœur était sur le point de lui révéler un secret... et c'est l'accident. Elle est grièvement blessée. Seul, l'angoisse au ventre, alors qu'il attend qu'elle sorte du bloc opératoire, Antoine fait le bilan de son existence: sa femme l'a quitté, ses ados lui échappent, son métier l'ennuie et son vieux père le tyrannise. Comment en est-il arrivé là? Et surtout, quelle terrible confidence sa cadette s'apprêtait-elle à lui faire? Rattrapé par le passé, Antoine Rey vacille. Angèle, une affriolante embaumeuse, lui apportera une aide inattendue dans sa recherche de la vérité. Entre suspense, comédie et émotion, Boomerang brosse le portrait d'un homme bouleversant, qui nous fait rire et nous serre le coeur. 

L'avis des lecteurs 057

Le lecteur poursuit sa découverte de l'auteure. Après Moka, voici maintenant une belle étude qui aborde des problématiques très contemporaines, et pour une fois, la parole est donnée à un homme ! L’écriture est toujours aussi plaisante et fluide, avec un style direct et un bon suspens. C’est un superbe roman d’une plongée dans les souvenirs, dans les destructions et reconstructions…

020

Une part de ciel de Claudie Gallay

Editeur : Actes Sud Editions (21 août 2013)
ISBN-10: 2330022646
ISBN-13: 978-2330022648

Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n'est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse...
Dans le gîte qu'elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l'artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer, avec Philippe et Gaby un lien qui n'a rien d'évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d'enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s'écoule, le froid s'installe, la neige arrive... Curtil sera-t-il là pour Noël ?
Avec une attention aussi intense que bienveillante, Claudie Gallay déchiffre les non-dits du lien familial et éclaire la part d'absolu que chacun porte en soi. Pénétrant comme une brume, doux comme un soleil d'hiver et imprévisible comme un lac gelé, Une part de ciel est un roman d'atmosphère à la tendresse fraternelle qui bâtit tranquillement, sur des mémoires apaisées, de possibles futurs.

L'avis des lecteurs 007

De belles descriptions mais un peu décevant car trop de digressions, l’histoire n’avance vraiment pas et les répétitions sont pénibles… C’est encore plus lent que "Les déferlantes", le meilleur roman de cet auteur étant "Seule Venise".

020

Orages ordinaires de William Boyd

Traduction de Christiane Besse

Editeur : Seuil (1 avril 2010)
Collection : CADRE VERT
ISBN-10: 2021001032
ISBN-13: 978-2021001037

Par un pur hasard, Adam Kindred, jeune climatologue spécialiste des nuages, se retrouve dépouillé en quelques heures de tout ce qu'il tenait pour acquis: sa carrière, sa réputation, ses cartes de crédit, son passeport, son portable, et même ses vêtements, soit tous les signes extérieurs de son identité humaine. Une succession de terrifiantes coïncidences fait de lui l'auteur tout désigné d'un meurtre. Police et tueur à gages lancés à ses trousses, sa seule issue est d'entrer dans la clandestinité et de rejoindre la multitude de ces disparus qui hantent les grandes capitales mais demeurent indétectables sous les rayons inquisiteurs des radars sociaux. Entre ses poursuivants multiformes et insaisissables et ses frères en misère, Adam fait l'apprentissage cruel et fascinant de l'art de la survie à l'intérieur d'un Londres hors normes, peuplé de personnages forts inventifs face aux vicissitudes existentielles. En opérant - grâce à la chance et à l'amour - sa remontée à la surface du monde dit civilisé, Adam regagne l'espoir de redevenir lui-même et d'en finir avec cette vie en fuite orchestrée de main de maître par un auteur qui, lui, n'a rien laissé au hasard.

L'avis des lecteurs 057

Cela commence comme un polar avec l’organisation de la vie du fuyard en parallèle de l’enquête de police. C’est bien écrit et on passe un excellent moment à suivre les tribulations étonnantes du malheureux héros de Boyd, ficelé dans un engrenage inextricable et implacablement, mais non sans humour, trimbalé de Charybde en Scilla. Boyd utilise le jeu des coïncidences pour piéger son personnage, mais aussi pour le sauver, alors ça rebondit, c’est très cinématographique et ludique.

020

Les Amants du Spoutnik d'Haruki Murakami

Editeur : Belfond (6 février 2003)
Collection : Littératures étrangères
ISBN-10: 2714438601
ISBN-13: 978-2714438607

K. est instituteur. Dès leur première rencontre, il va aimer, désirer Sumire. Sans espoir de retour. Pour elle ne compte que la littérature. Mais, un jour, une tornade amoureuse emporte la jeune fille quand son chemin croise celui de Miu. Cette femme plus âgée qu'elle, mariée, d'une beauté sophistiquée, va l'engager comme secrétaire particulière. Séduite jusqu'à l'obsession, Sumire accepte de l'accompagner en Europe. Une lettre parvient à K., l'amoureux solitaire, puis, une nuit, un coup de fil le réveille : c'est Miu qui lui demande de la rejoindre en Grèce le plus vite possible. Sumire a disparu... Une histoire troublante d'amours blessées où des êtres vulnérables, en quête d'absolu, se croisent, se frôlent, et cherchent en vain à s'atteindre. Un roman sensuel, étrange et obsédant, où se dessinent d'insaisissables vérités au fil d'une écriture limpide.

L'avis des lecteurs 007

Un peu décevant car exploitant un peu trop le même filon. C’est un mélange de prosaïsme et d’étrangeté. Bien écrit, avec un véritable catalogue d’effets littéraires (flash-back, ruptures de narration, descriptions parallèles…) mais même s’il est plus ancien, c’est toujours la même veine. On y retrouve la poésie et l’écriture pure caractéristique de l’écrivain, mais les personnages semblent moins profonds et moins attachants.

Voir du même auteur , nos coementaires pécédents : "1Q84", "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil" , "Autoportrait de l'auteur en coureur de fond "

020

Retour à Killybegs de Sorj Chalando

Editeur : Grasset (17 août 2011)
Collection : Littérature Française
ISBN-10: 2246785693
ISBN-13: 978-2246785699

Maintenant que tout est découvert, ils vont parler à ma place. L'IRA, les Britanniques, ma famille, mes proches, des journalistes que je n'ai même jamais rencontrés. Certains oseront vous expliquer pourquoi et comment j'en suis venu à trahir. Des livres seront peut-être écrits sur moi, et j'enrage. N'écoutez rien de ce qu'ils prétendront. Ne vous fiez pas à mes ennemis, encore moins à mes amis. Détournez-vous de ceux qui diront m'avoir connu. Personne n'a jamais été dans mon ventre, personne. Si je parle aujourd'hui, c'est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. Parce qu'après moi, j'espère le silence.

L'avis des lecteurs 057

Sorj Chalandon avait déjà évoqué la vie de son ami, Denis Donaldson dans Mon traître publié en 2008. Ici, l’auteur nous livre une fiction biographique de Tyrone Meehan, membre de l’IRA qui en viendra à trahir en collaborant avec le MI5 et le Special Branch, ce qui évoque bien entendu le destin de Donaldson. Mieux écrit, cet opus évoque des événements que l’on connaît, les combats entre catholiques et Britanniques, les emprisonnements, la torture, les attentats, les grèves de la faim pour obtenir le statut de prisonniers politiques, mais on découvre en plus la violence de ces luttes, ainsi qu’une forme de fatalisme. Le second volet de ce roman est la réflexion d’un homme obligé de trahir pour garder un secret, pour protéger les siens, pour empêcher la mort des gens qu’il apprécie ou pour éviter des morts violentes suite aux bombes artisanales.
En plus du témoignage historique, ce roman est une fabuleuse histoire d’homme, l’histoire d’un engagement qui va jusqu’à l’acceptation de la déchéance humaine. Et quelle belle écriture, très efficace !

020

Un lecteur propose un prologement à cette découverte de l'Irlande et met son exemplaire à disposition

Le Landau écrasé : Irlande, deux femmes pour la paix de Richard Deutsch

Préface de Joan Baez

Editeur : Editions du dauphin (1977)
Collection : Destins
ASIN: B0014M727M

L'avis des lecteurs 057

Écrit par deux femmes, l’une catholique, l’autre protestante. Elles auront déclenché le mouvement de la marche pour la paix à l’endroit même où trois enfants dont l’un encore dans son landau, ont été tués. Les victimes de trop… Un témoignage superbe.

020

Ladivine de Marie NDiaye

Editeur : Gallimard (14 février 2013)
Collection : Blanche
ISBN-10: 2070126692
ISBN-13: 978-2070126699

Ladivine nous entraîne dans le flux d'un récit ample et teinté de fantastique. Comme dans Trois femmes puissantes, Marie NDiaye déploie son écriture fluide et élégante, riche d'une infinité de ressources qui s'offrent au lecteur avec une fascinante simplicité.

L'avis des lecteurs 057

Un très beau roman, très original avec une écriture superbe, ciselée, d’une écrivaine qui décidément ne déçoit pas. C’est incisif, réaliste, sur les thèmes récurrents de la femme, des racines, de l’appartenance et de l’identité. Entre mensonges, honte et drame, le poids de la culpabilité et du secret transmis de mères à filles. Alors que dans Trois femmes puissantes, nous avions trois histoires séparées, LaDivine c’est l’art de rassembler les histoires et les enchevêtrer.

020

Bleus horizons de Jérôme Garcin

Editeur : Gallimard (7 février 2013)
Collection : Blanche
ISBN-10: 2070130614
ISBN-13: 978-2070130610

Quatrième de couverture
«Le 8 septembre 1914, Jean reçut sa feuille de route. Il la baisa, la caressa, la respira. Il pleura aussi, mais de joie en lisant et relisant sa convocation. Car il était attendu, deux jours plus tard, à la caserne de Libourne où il partit avec cette ferveur que mettent les pèlerins à rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle, cette naïveté des enfants qui rentrent chez eux après des vacances en colonie. Le garçon que je rencontrai pour la première fois était heureux et si plein d'idéal qu'on l'eût dit inconscient du danger. Il ressemblait plus à un chevalier des croisades qu'à un soldat et attribuait à la protection de Dieu son invincibilité. Pourtant, il n'avait plus que deux mois à vivre. C'est quoi, deux mois ? Huit semaines, soixante jours, une broutille, un coup de vent, le temps d'un soupir, une éternité.» Après le révolutionnaire Hérault de Séchelles (C'était tous les jours tempête) et le capitaine Étienne Beudant (L'Écuyer mirobolant), Jérôme Garcin poursuit, avec le poète Jean de La Ville de Mirmont, tué au combat en 1914, à l'âge de vingt-huit ans, son roman historique des vies exemplaires et brisées.

L'avis des lecteurs 057

Une biographie très habilement romancée de l'écrivain Jean de la Ville de Mirmont, peu connu, auquel Jérôme Garcin invente un frère d'arme qui maintient son souvenir dans le culte de son œuvre. Le roman est d'une belle facture, forte et sensible, sur l'amitié, la mémoire, les guerres. Un roman plein de pudeur et de délicatesse, qui mêle subtilement réel et imaginaire, avec une chute surprenante.

020

Les lectures commentées : Les chroniques

Je veux être futile à la France: Chroniques 2011-2013 de François Morel

Préface de Jean Rochefort

Editeur : Denoël (3 octobre 2013)
Collection : Hors collection - Documents et essais
ISBN-10: 2207116778
ISBN-13: 978-2207116777

«Auditeur assidu, attentif écouteur, ponctuel allocutaire, je t’imagine. Dans ta voiture ou dans ta salle de bains, dans ton lit ou dans ta cuisine, je te suppose. Tu prêtes l’oreille et tu t’interroges. "De quoi va-t-il nous parler cette semaine ?" Oui, car c’est la question que se pose chaque vendredi matin la France branchée sur France Inter. "Comment va-t-il nous faire réfléchir en nous amusant ? Comment va-t-il nous émouvoir en nous bousculant ?" Voici résumées les interrogations de la France la plus sagace, la plus éveillée, la plus dégourdie.» Après L’Air de rien, véritable succès critique et public, François Morel a continué, chaque vendredi matin sur France Inter, à assaisonner l'actualité pour le bonheur de ses auditeurs et de ses lecteurs. Caustique, cinglant, émouvant, Morel, à la fois comédien, metteur en scène, chanteur et chroniqueur de radio, nous offre une nouvelle compilation de chroniques, véritable antidote à la morosité ambiante, préfacée par un de ses fidèles auditeurs, Jean Rochefort, et augmentée de deux chroniques inédites.

L'avis des lecteurs 057

2 ans de chroniques de l’incontournable François Morel. Quelques clins d’œil à l’actualité mais aussi une volonté farouche de nous emmener ailleurs, de sortir du quotidien dans ces chroniques toutes plus réussies les unes que les autres : drôles, tendres, caustiques ou cinglantes, il y en a pour tous les goûts mais toujours avec cette humanité et cette poésie dont Morel sait faire preuve.
On retrouve la célèbre "Pourquoi souriez-vous Mme Saint Clair" ou encore des allusions à son père…

020

Voyages en absurdie : Chroniques de Stéphane de Groodt

Editeur : Plon (7 novembre 2013)
ISBN-10: 2259222463
ISBN-13: 978-2259222464

Stéphane De Groodt est un adepte du jeu de mots et du calembour, s’inscrivant dans la ligne de Raymond Devos. Dans ses chroniques sur RTL (« A la bonne heure »), il présente un courrier imaginaire des auditeurs, sur un ton burlesques et décalé. Par exemple : « Je m’appelle Martine. J’ai 82 ans et deux caniches, en plus d’avoir Alzheimer et deux caniches. Mais j’ai encore une excellente mémoire pour une femme de 2 ans qui doit s’occuper de 82 caniches… ». Sur Canal + (« Le Supplément »), il narre sa rencontre fictive avec une célébrité (Nicolas Sarkozy, Michel Denisot, Kim Jong-un…), sur un mode surréaliste.

L'avis des lecteurs 057

Et on continue dans les chroniques avec celui qui fait fureur en ce moment, et qui était présent au Festival du Film de Comédie de l'Alpe d'Huez (voir le commentaire sur la présentation du Festival 2014 ). Bien évidemment vous ne trouverez pas ici les intonations et la diction de l’auteur, mais en revanche, vous pourrez déceler toutes les subtilités qui vous auraient échappé tellement cela va vite ! Pas de vulgarité mais une belle maîtrise de la langue et de l’humour. Si vous ne riez pas à chaque ligne, c’est que quelque chose vous a échappé : une référence, un calembour… C’est drôle, exigeant, dans la lignée de Raymond Devos que les lecteurs évoquent, magnifique à écouter mais nettement moins à lire. Ce qui n’est pas le cas de De Groodt…

020

Ce n’est pas que pour les enfants !
Voici une petite incursion dans les livres jeunesse version code de la route avec deux ouvrages surprenants et intelligents.

Le sens de l'amour de Michel Boucher

Editeur : Editions du Rouergue (30 janvier 2008)
Collection : EDITIONS DU ROU
ISBN-10: 2841569047
ISBN-13: 978-2841569045

Depuis qu'il a perdu son travail, Pierre est sur la mauvaise pente, il fait la manche en jouant de la trompette. Jusqu'à ce qu'une rencontre change le sens de sa vie. N'écoutant que son coeur, il suit le chemin balisé de l'amour en bravant les sens interdits, et finit par déclarer sa flamme à cette jolie femme qui a croisé son chemin. C'est le début d'un nouveau parcours à deux.
Grâce à une utilisation originale du code de la route, Michel Boucher propose une histoire d'amour drôle et surprenante. Deux personnages aux vies temporairement perturbées décident ensemble de quitter le chemin tout tracé de leur vie. La symbolique détournée des panneaux de signalisation permet au lecteur de pénétrer les états d'âme des personnages et instaure un deuxième niveau de lecture à la fois drôle et sensible.
Avec cet album, Michel Boucher pose la question de la communication entre les êtres pour remettre du «sens» et de l'amour dans les relations humaines. A offrir à ceux qu'on aime... petits et grands !

L'avis des lecteurs 057

Un album jeunesse délicieux, surprenant et intelligent avec une version originale du code de la route pour démontrer que la vie n’est pas à sens unique et que l’amour permet de sortir des impasses. Toute l’histoire est construite avec des panneaux de signalisation et des expressions et le décalage entre le texte et les illustrations apporte plusieurs niveaux de lecture.

020

Le code de l'art d'Andy Guérif

Editeur : Palette (22 mars 2013)
Collection : PALETTE - HORS
ISBN-10: 2358321338
ISBN-13: 978-2358321334

Connaissez-vous vraiment les panneaux de signalisation ?

Et si les feux tricolores étaient représentés par une oeuvre d’Ellsworth Kelly ? Et si la sortie de secours était indiquée par Le Verrou de Fragonard ? Et si les cafés étaient signalés par Le Déjeuner en fourrure de Meret Oppenheim ? Et si les hôtels étaient indiqués par La Chambre de Van Gogh ? Chaque panneau trouve, dans ce livre, son écho dans un célèbre tableau. On retrouve ainsi 60 panneaux et pictogrammes associés à autant de chefs-d’oeuvre de la peinture.
L’art vu par Andy Guérif : une nouvelle façon de réviser son code de la route !

L'avis des lecteurs 057

Dans la même veine, toujours avec le code de la route, un album jeunesse qui présente un mélange de panneaux de signalisation et d’œuvre d’art. Toutes les époques sont représentées et font écho. On jubile de ces associations fines et on savoure ce petit ouvrage !

020

Sans oublier le coffret « La vie c’est tout naturel » de la plasticienne Isabelle Simon dont plus de 300 exemplaires ont pu être sauvés de la destruction grâce à l’opération « sauvez les livres » relayée par l’association .
Un exemplaire de ces merveilleux petits livres d’artiste à destination des 4/8 ans a été offert à la bibliothèque de l’Alpe d’Huez.


La vie c'est tout naturel : Coffret 4 volumes d'Isabelle Simon

Editeur : Critères Editions (19 novembre 2010)
ISBN-10: 2917829338
ISBN-13: 978-2917829332

Ce coffret jeunesse propose 4 ouvrages sur des thèmes de la vie, dans un esprit de petite philosophie simple. Ces 4 courtes histoires nous racontent avec humour et poésie les joies et les difficultés que nous rencontrons tous, petits et grands.

Dans La comédie de la vie, une ribambelle de personnages de cailloux part à l’aventure, se décompose et se recompose au gré des péripéties de la vie. Le peureux et le costaud s’entraident et tous apprécient le paysage… qui peut s’avérer dangereux.

Dans Une vie éphémère, apparaît un bellâtre qui a une belle bouche en fraise pulpeuse et des bras en fleurs. Mais attention, trop de vantardise attire souvent les convoitises et cet orgueilleux l’apprendra à ses dépens !

Avec Une vie aventureuse, nous sommes à la plage, où il est difficile de ne pas se perdre, surtout lorsqu’on est un petit coquillage. Mais la peur sert d’expérience et le courage sera récompensé.

Dans Tranches de vie, tranche d’orange et tranche de citron vivent le parfait amour. Pourtant entre kiwi et pamplemousse, les tentations seront grandes et leur amour exposé à de nombreux rebondissements…

Les personnages d’Isabelle Simon, réalisés avec des éléments naturels, racontent les aventures de la vie et expriment des sentiments de l’existence : le courage, la confiance, l’amour, la peur, la fierté, la joie ou le soulagement. Un coffret haut en couleurs, grave et drôle, sérieux et léger, sans tabou, car la vie, c’est tout naturel…

L'avis des lecteurs 057

Livres d'artiste où modelage, peinture et photographie se conjuguent pour donner vie à des personnages en volume, mis en scène dans des décors naturels.

020

Les lectures commentées : La poésie

OEuvres de Philippe Jaccottet

Sous la direction de José-Flore Tappy, Préface de Fabio Pusterla

Editeur : Gallimard (20 février 2014)
Collection : Bibliothèque de la Pléiade
ISBN-10: 2070123782
ISBN-13: 978-2070123780

Philippe Jaccottet a lui-même choisi les oeuvres rassemblées dans ce volume, y recueillant tout ce qu'on pourrait qualifier d'écriture "de création" et laissant de côté son travail de critique et de traducteur, ainsi que certains textes de circonstance liés à des voyages ou à des hommages ; il a veillé à ce que ses livres apparaissent selon la chronologie de leur publication initiale, qui était jusqu'alors parfois masquée par des regroupements éditoriaux ultérieurs. Recueils de poèmes et livres de prose alternent d'abord, bientôt ponctués à intervalles plus ou moins réguliers par les notes de carnets qu'égrènent les différentes livraisons de La Semaison. Retrouvant leur titre unique, celles-ci sont ici restaurées dans toute la cohérence de leur projet et complétées par les Observations, 1951-1956, longtemps inédites et qui sont comme l'amorce de ces semences littéraires rassemblant choses vues, choses lues et choses rêvées. L'évolution des poèmes est frappante : des sonnets rimés de L'Effraie (1953) aux pièces brèves et épurées d'Airs (1967) se fait sentir l'influence des révélations majeures que furent les paysages de Grignan et les haïku japonais. Par les chants plus tourmentés des livres de deuil qui se succèdent ensuite, de Leçons (1969) à Pensées sous les nuages (1983), le poète tente de maintenir le flux des mots malgré la mort qui semble faire vaciller jusqu'au langage. À partir de Cahier de verdure (1990), proses poétiques et vers se mêlent au sein d'un même recueil. Une forme éminemment personnelle s'invente, se concentrant sur les éclats de joie épars dont il s'agit de restituer la lumière. Comment embrasser à la fois le clair et le sombre, le grave et le léger, le tout et le rien ? L'ouvre de Jaccottet s'impose par l'exigence de sa quête, la pureté rayonnante et sans affectation de son chant - «L'effacement soit ma façon de resplendir», écrivait-il dès L'Ignorant (1957). Sans céder jamais à l'épanchement, se refusant autant au nihilisme qu'à l'exaltation - à «l'écourant brouillard d'un certain lyrisme» -, elle trouve certes dans la beauté subtile et poignante de la nature - lumière d'hiver, vergers en fleurs - une réponse vitale à la violence du monde et au désenchantement. Mais cette beauté n'a rien d'un refuge éthéré ; elle est comme une lame qui permet de creuser dans l'opaque. Cette poésie, nourrie d'ombre, s'écrit avec le vide et contre lui.

L'avis des lecteurs 057

Poésies publiées de son vivant à la Pleïade !!! Philippe Jaccottet a lui-même choisi les œuvres rassemblées dans ce volume, y recueillant tout ce qu’on pourrait qualifier d’écriture «de création» et laissant de côté son travail de critique et de traducteur, ainsi que certains textes de circonstance. Recueils de poèmes et livres de prose alternent d’abord, ponctués par les notes de carnets qu'égrènent les différentes livraisons de La Semaison.

020

Journal, VII : Apaisement: (1997-2003) de Charles Juliet

Editeur : P.O.L (8 novembre 2013)
Collection : Fiction
ISBN-10: 2818018005
ISBN-13: 978-2818018002

Un regard serein apaisé Une plus large ouverture sur le monde. L'exigence éthique inévitable Une écriture ferme et limpide Des notes dont certaines sont proches du poème en prose Pour restituer des moments de vie des rencontres des souvenirs des lectures des émois des errances intérieures des réflexions sur la connaissance de soi le difficile retour à la source la conquête d'une effective liberté Avec toujours le besoin de s'opposer au temps de le combattre de tendre à l'intemporel Le Journal de la maturité

Comme les précédents, ce nouveau tome du Journal de Charles Juliet comporte des notes de voyage, des réflexions sur l’écriture et l’art, et, cette fois, plus évidemment, sur le temps qui passe et sur l’âge qui vient. Avec une vraie confiance, maintenant, dans la vie et dans l’autre, avec l’apaisement...

L'avis des lecteurs 057

Le journal d'un poète à la langue sublime et épurée, un goût de l'autre toujours aussi vivace à l'approche de ses 80 ans, une quête de soi après avoir mis de côté l'ego.

020

Un peu de théâtre enfin grâce à Michel Bayard, qui présente sa nouvelle pièce et son nouveau recueil de nouvelles.

 

6343_1Le Théâtre de la Chilière, que dirige avec passion et depuis quelques décennies, Chantal Ustache, nous propose une nouvelle création dont la première a eu lieu au CREP des Lices de Toulon ce 14 février 2014 : ‘Le voyage de Pénazar », de François Cervantès, sur une mise en scène de Michel Bayard.
Pièce étrange et presque mystique puisque, au Moyen Âge,  Pénazar, serviteur du Prince Gelgel qui décède, va vouloir, au cours des siècles, garder intact et éternel, le souvenir de son maître.
Il va vivre une quête d’amour et d’éternité avec foi et naïveté, à la fois plein de force et de fragilité, contre vents et marées, sarcasmes, brutalités et enfermements.

penazar2

Michel Bayard et Chantal Ustache reprennent la belle idée de l’auteur, François Cervantès, de faire jouer Pénazar, personnage masculin par une comédienne.
Une Chantal Ustache sublime dans ce rôle ambigu, pour la plupart du temps cachée sous le masque d’un arlequin balinais défendant avec talent un soliloque par instants émouvant et poignant, par instants drôle et tonique et oh combien magnifique qu’elle supporte de bout en bout, ne quittant la scène que de très courts instants.
Une approche originale et intelligente de la mort et de l’immortalité, de la fidélité et de l’amour, qui nous fait participer à cet étrange voyage à travers le temps, à travers le monde, puisque se déroulant du XIIIème siècle à nos jours en passant par l’Europe, l’Asie, l’Occident et l’Orient, le Caucase et l’Inde …
Une mise en scène épurée, tout en finesse, un décor sobre et esthétique, un magnifique jeu de lumières ajoutent mystère et mysticisme au jeu superbe de Chantal Ustache, grâce à qui on se laisse emporter dans cette course folle, cette histoire insolite, étonnante et terriblement humaine.
Elle est bouleversante dans ce très beau conte philosophique et poétique. (www.evasionmag.com)

L'avis des lecteurs 057

C'est un texte qui est un peu difficile à lire car il comporte beaucoup de didascalies, mais il est passionnant à jouer. Un DVD devrait sortir et Michel propose une lecture à voix haute pour cet été… À suivre ! C'est le Cervantès contemporain, pas l'autre ! Cet auteur écrit d'habitude beaucoup sur les clowns, mais cette fois-ci, il présente l'épopée d'un serviteur balinais, truculent et poétique, entre arlequin et pierrot, qui parcourt le monde à la mort de son maître, servant de prétexte à une belle réflexion sur l'acteur.

020

photo

Les Petits Fantômes de Michel Bayard

Les éditions du Ver Luisant (janvier 2014)

Le garage que j'avais investi pour en faire mon bureau d'écriture n'était pas chauffé et c'est emmailloté jusqu'au nez que j'ai tricoté ces petits fantômes qui sont restés endormis quelques années entre piles de bouquins et toiles d'araignées…
Puis un jour, à l'orée d'une "dizaine surnuméraire", l'envie soudaine de ressortir du placard ces bribes d'enfance, ces éphémères, ces feux follets qui se faufilent par toutes les fissures de l'obscur à la lumière.
Si le cœur vous "en chante", ne vous privez pas de dire ces textes à haute voix, alors les rideaux du petit théâtre s'ouvriront, vous monterez sur scène et votre voix deviendra celle de ses acteurs.

L'avis des lecteurs 057

Michel nous a offert une belle lecture à voix haute de quelques uns de ces textes emplis de poésie. Le recueil est illustré de dessins de l'auteur. Et si vous voulez prolonger l'aventure en musique, allez voir !

PhotoFilmEnd

Côté films : des rappels, et des nouveautés

459766

Ida de Pawel Pawlikowski


Date de sortie     12 février 2014
Avec    Agata Kulesza, Agata Trzebuchowska, Joanna Kulig plus
Genre     Drame
Nationalité     Polonais , danois

Dans la Pologne des années 60, avant de prononcer ses voeux, Anna, jeune orpheline élevée au couvent, part à la rencontre de sa tante, seul membre de sa famille encore en vie. Elle découvre alors un sombre secret de famille datant de l'occupation nazie.

L'avis des spectateurs 057

Assez rude, filmé en noir et blanc et en formzat carré, une narration aussi sobre qu'implacable… Un film pas drôle du tout mais éblouissant avec des images superbes à l'élégance dépouillée et des actrices remarquables.

PhotoFilmEnd

21041568_2013091910085449

12 Years a Slave de Steve McQueen (II)

Date de sortie     22 janvier 2014
Avec    Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Benedict Cumberbatch plus
Genre     Drame , Historique
Nationalité     Américain

Les États-Unis, quelques années avant la guerre de Sécession.
Solomon Northup, jeune homme noir originaire de l’État de New York, est enlevé et vendu comme esclave.
Face à la cruauté d’un propriétaire de plantation de coton, Solomon se bat pour rester en vie et garder sa dignité.
Douze ans plus tard, il va croiser un abolitionniste canadien et cette rencontre va changer sa vie…

L'avis des spectateurs 007

Intéressant, bien fait, mais trop long, trop hollywoodien et surtout trop narratif. On a l'impression qu'il n'y a pas encore assez de recul par rapport à cette période.

PhotoFilmEnd

21001711_20130426125343183

Alabama Monroe de Felix Van Groeningen

Date de sortie     28 août 2013 (1h49min)
Avec    Johan Heldenbergh, Veerle Baetens, Nell Cattrysse plus
Genre     Drame
Nationalité     Belge

Synopsis
Didier et Élise vivent une histoire d'amour passionnée et rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de Bluegrass Country et vénère l'Amérique. Elle, tient un salon de tatouage et chante dans le groupe de Didier. De leur union fusionnelle naît une fille, Maybelle...

L'avis des spectateurs 057

Déjà évoqué . Film musical (basé sur la musique folk) de belle facture et prenant de bout en bout, il est de plus très original.

PhotoFilmEnd

20541851_20130930175039697

La Vénus à la fourrure de Roman Polanski

Date de sortie     13 novembre 2013
Avec    Emmanuelle Seigner, Mathieu Amalric
Genre     Comédie
Nationalité     Français

Synopsis
Seul dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates. Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée. Vanda incarne tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se métamorphoser. Non seulement elle s’est procuré des accessoires et des costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage (dont elle porte par ailleurs le prénom) et connaît toutes les répliques par cœur. Alors que l’« audition » se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction de Thomas se mue en obsession…

L'avis des spectateurs 057

Déjà évoqué . Magnifique, c'est vraiment, pour Mathilde Seigner, le rôle de sa vie ! On savoure un beau rapport au théâtre. En effet, Roman Polanski se base sur une pièce de théâtre de David Ives, lui-même inspiré par un roman de Leopold von Sacher-Masoch, et fait jouer ses personnages dans un théâtre dans une belle mise en abyme du film, sans jamais laisser le théâtre prendre le pas sur le cinéma. Cela donne un film troublant pervers et déroutant tout en étant diaboliquement cohérent, qui confirme le talent du cinéaste pour les huis clos.