11-03-14 Café littéraire

Les romans ont une nette tendance à se plonger dans l'histoire ce mois-ci,

mais la diversité reste de mise

9782234056039

Les Âmes grises de Philippe Claudel

Stock (20 août 2003) - 2234056039 - Roman

 

Présentation de l'éditeur

" Elle ressemblait ainsi à une très jeune princesse de conte, aux lèvres bleuies et aux paupières blanches. Ses cheveux se mêlaient aux herbes roussies par les matins de gel et ses petites mains s'étaient fermées sur du vide. Il faisait si froid ce jour-là que les moustaches de tous se couvraient de neige à mesure qu'ils soufflaient l'air comme des taureaux. On battait la semelle pour faire revenir le sang dans les pieds. Dans le ciel, des oies balourdes traçaient des cercles. Elles semblaient avoir perdu leur route. Le soleil se tassait dans son manteau de brouillard qui peinait à s'effilocher. On n'entendait rien. Même les canons semblaient avoir gelé

- C'est peut-être enfin la paix... hasarda Grosspeil

- La paix mon os ! lui lança son collègue, qui rabattit la laine trempée sur le corps de la fillette.”

Amazon.fr

Nous sommes en 1917 dans une petite ville de province. Toute la société des notables est présente et tient son rôle. Le maire, le juge, le procureur, le flic, le médecin… tous font rouler depuis des années l’agréable train-train de la comédie sociale faite d’amicaux échanges. C’est curieux, même la Grande Guerre ne semble pas avoir bousculé les positions et les habitudes de chacun. Tout reste bien en place dans l’immuable tranquillité de la bourgeoisie sûre d’elle-même. Pourtant tout bascule lorsqu’une fillette de 10 ans est retrouvée morte dans l’eau. La petite Belle-de-Jour, comme on l’appelle. Tous la connaissent, elle servait au Rébillon, la seule brasserie restaurant du coin. "Bien, bien, bien…" reprend le juge, tout content d’avoir un meurtre, un vrai à se mettre sous la dent, un meurtre d’enfant en plus, et de petite fille pour couronner le tout. Dès lors, le soupçon gagne et rogne les âmes grises de nos notables. En premier lieu le procureur qui habite au château, juste à côté du lieu du meurtre…

Philippe Claudel possède un grand talent de conteur. Auteur de plusieurs romans, de récits, de chroniques, de nouvelles, il sait imposer d’emblée un ton particulier, soit une forme assez conventionnelle et classique de la composition mêlée à une plongée psychologique subtile et noire dans le fond de chaque être. --Denis Gombert 

L’avis des lecteursJ

Critique de la corruption dans la justice en 1920 faite par un policier. L'histoire est belle, terrible, celle de cette petite fille retrouvée étranglée au bord d'une rivière, l'histoire de la noirceur de l'âme des hommes, dans le Nord de la France, pendant la première guerre mondiale. L'écriture est poétique et donne même envie de lire à voix haute pour goûter toute la saveur des mots. Livre noir, certes, mais époustouflant !

&$&$&$&$&$&$&$&$&$&$&$&

9782070126415
La délicatesse de David Foenkinos
Editions Gallimard (20 août 2009) - 2070126412 - Roman

Présentation de l'éditeur

Il passait par là, elle l'avait embrassé sans réfléchir. Maintenant, elle se demande si elle a bien fait. C'est l'histoire d'une femme qui va être surprise par un homme. Réellement surprise. 

« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…

“Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois”, répondit Nathalie.

Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité ». 

L’avis des lecteursJ

Le Petit roman sur l'amour et sur la valse lente des hésitations amoureuses. Bourré de références culturelles mais aussi de clins d'oeil farfelus, le tout toujours bien amené et explicité qui ne laisse pas le lecteur dans un sentiment d'incompréhension ou d'infériorité. Une veuve, que le souvenir d'un amour parfait hante, se retrouve la "proie" de son patron qui la désire plus que tout, tandis que dans le même temps, elle rencontre, lentement, un suédois ni beau, ni séduisant, ni drôle ni rien du tout mais à qui elle ne résistera pas. C'est joli, sympathique, drôle.... un bon moment

&$&$&$&$&$&$&$&$&$&$&$&

9782207259559
Le Malentendu d’Irene Nemirovsky
Denoel (30 avril 2010) - 2207259552 - Roman

Présentation de l'éditeur

Yves Harteloup est un rejeton déclassé de la grande bourgeoisie, meurtri par la guerre. En vacances sur la côte basque, il retrouve les matins radieux de son enfance et s'éprend de Denise, une femme mariée qui appartient à son milieu d'autrefois. Très vite, Denise l'aime et ne vit que pour lui. Mais à mesure que son amant se révèle mélancolique et fuyant, elle accepte, comme un passe-temps, la compagnie d'un autre homme et perd définitivement celui qu'elle aime. La perte de l'innocence et le goût amer du bonheur dans le Paris des années folles. Le premier roman, jamais réédité, d'Irène Némirovsky, qui n'avait que vingt-trois ans à sa publication, en 1926.

 L’avis des lecteursJ

Avec cet auteur, il y a toujours un malentendu, les gens ne sont pas à leur place, ils sont décalés. Cette histoire d'amour entre un jeune homme de bonne famille et une femme mariée et plus âgée, situation assez classique dans les romans, permet une étude sentimentale intemporelle,mais également une étude des mœurs de cette époque d''après guerre, entre deux mondes qui s''affrontent, celui de la grande bourgeoisie insouciante et dépensière et celui des « nouveaux pauvres »ruinés par la guerre après avoir connu l''horreur des tranchées. On se laisse bercer par cette histoire douce-amère, on reste charmé par ses descriptions de la côte basque en opposition à la grisaille de la vie parisienne, en un mot un livre remarquable.

 9782011691668Voir aussi du même auteur : "Le Bal", roman fulgurant et initiatique sur l'enfance et ses tourments : Antoinette vient d'avoir quatorze ans ; elle rêve de participer au bal qu'organisent ses parents, les Kampf, pour faire étalage de leur fortune récemment acquise. Mais sa mère, plus pressée de jouir enfin de cette opulence tant attendue que de faire entrer sa fille dans le monde, refuse de convier Antoinette au bal. La vengeance d'Antoinette, aussi terrible qu'inattendue, tombera comme un couperet, révélant le vrai visage de chacun.

9782070336760Ou encore "Une suite Française". Écrit dans le feu de l'Histoire, ce roman autobiographique dépeint presque en direct l'exode de juin 1940, qui brassa dans un désordre tragique des familles françaises de toute sorte, des plus huppées aux plus modestes. Avec bonheur, Irène Némirovsky traque les innombrables petites lâchetés et les fragiles élans de solidarité d'une population en déroute. Cocottes larguées par leur amant, grands bourgeois dégoûtés par la populace, blessés abandonnés dans des fermes engorgent les routes de France bombardées au hasard... Peu à peu l'ennemi prend possession d'un pays inerte et apeuré. Comme tant d'autres, le village de Bussy est alors contraint d'accueillir des troupes allemandes. Exacerbées par la présence de l'occupant, les tensions sociales et les frustrations des habitants se réveillent... Roman bouleversant, intimiste, implacable, dévoilant avec une extraordinaire lucidité l'âme de chaque Français pendant l'Occupation, enrichi de notes et de la correspondance d'Irène Némirovsky, Suite française ressuscite d'une plume brillante et intuitive un pan à vif de notre mémoire.

 Irène Némirovsky est née en 1903 à Kiev et fut assassinée le 17 août 1942 à Auschwitz.  On a retrouvé une valise pleine de manuscrits. À titre posthume, en 2004, elle a reçu le prix Renaudot pour son roman Suite française, qui connut un succès mondial. 

&$&$&$&$&$&$&$&$&$&$&$&

 9782710331612

Une si longue histoire de Andrea Levy

Editions de La Table Ronde (5 janvier 2011) - 2710331616 - Roman historique

 Présentation de l'éditeur

Levy a un don pour la mise en scène, la chorégraphie, le rythme comique. Elle aime à orchestrer le chaos et inclut plusieurs scènes de farces jamaïquaines virtuoses. Pourtant, préparez-vous à voir vos rires s'éteindre subitement. Car Levy sait que rien ne révèle mieux le sérieux que la farce. The Observe

Biographie de l'auteur

Née à Londres de parents jamaiquain, Andrea Levy explore dans ses romans les problèmes auxquels sont confrontées les minorités ethniques en Angleterre et le lien intime qui unit Loire britannique à celle des Caraïbes. Small Island, couronné par les prestigieux Orange Prize for Fiction et Whitbread Novel Award, a paru à Quai Voltaire en 2006 sous le titre Hortense et Queenie. Une si longue histoire a été l'un des quatre derniers titres ; retenus pour le Man Booker Prize 2010.

 L’avis des lecteursJ

L'histoire familiale. Une belle écriture à deux voix, avec le croisement du récit de la mère et les réflexions du fils, pour questionner le lien intime qui unit l'histoire britannique à celle des Caraïbes et plonge dans la vie quotidienne des minorités de couleur en Europe.

 

&$&$&$&$&$&$&$&$&$&$&$&

9782709635554

La baronne meurt à cinq heures de Frédéric Lenormand

JC Lattès (12 janvier 2011) - 2709635550 - Roman historique

 

Présentation de l'éditeur

Le bien-être de Voltaire est menacé. On a retrouvé sa protectrice, la baronne de Fontaine-Martel, assassinée dans son lit, et pour l’heure aucun suspect. S’il ne veut pas se retrouver à la rue en ce froid février 1733 (ou pire, à la Bastille !), il lui faut faire preuve de ressources et retrouver le criminel avant que celui-ci n’aille s’en prendre à d’autres honnêtes gens, lui par exemple… Heureusement, de ressources, Voltaire n’en manque pas. Car il sera bientôt rejoint par Émilie du Châtelet ! Brillante femme de sciences, enceinte jusqu’au cou, elle va l’accompagner dans son enquête, résolvant plus d’une énigme. Mais leur mission n’est pas sans dangers : il leur faudra affronter de redoutables héritières en jupons, des abbés benêts, des airs de flûte assassins, des codes mystérieux, et un lieutenant-général de police qui guette la première occasion d’embastiller notre philosophe…

Un roman historique à la fois rigoureux et très amusant, qui répond avec brio aux engouements du public : Frédéric Lenormand a un ton et une plume qui donnent aux personnages une repartie et une vivacité rares. Après le succès des 16 volumes du Juge Ti, la réputation de l'auteur n'est plus à faire...

Biographie de l'auteur

Frédéric Lenormand est né en 1964. Il écrit pour les adultes et pour les enfants. Spécialiste du XVIIIe siècle et de la Révolution, il a publié chez Lattès Les Princesses vagabondes (1998), Prix François-Mauriac de l’Académie française. Il est aussi l’auteur des Nouvelles Enquêtes du juge Ti, série policière traduite en plusieurs langues.

L’avis des lecteursK

Décevant... Une enquête policière terne, rien d'emballant ni dans l'écriture ou les personnages. Bien d'autres romans policiers historiques sont à lire avant !