Pour la pause lectures d’avril de Livres et Palabres ce lundi, les lecteurs ont retrouvé ce lundi leurs habitudes sur la terrasse ensoleillée de la maison d’Huez.

2015-0413 pause lecture avril

Au programme, le prix littéraire Yvonne Sévoz, pour lequel l’association était membre du jury, et qui a été remis ce dimanche à Bourg d’Oisans. Merci à Patricia qui depuis le début lit toutes les nouvelles avec Sandrine, et qui dimanche 12 avril, a représenté l'association. Si, si, regardez bien sur la photo, la 2e en partant de la droite !

DL 150415-6

Le vin, c'est la culture : Bernard Pivot : petit retour sur l’atelier d’écriture l’Écrit-Vin début avril avec des livres qui ont inspiré ou accompagné l'atelier avec le « Dictionnaire amoureux du Vin » de Bernard Pivot, la BD « Les ignorants : Récit d’une initiation croisée » d’Étienne Davodeau et l’« Agenda perpétuel du vigneron » de Ghislaine Dodet…

Dans les livres ayant déçus, on retrouve le dernier Fred Vargas « Temps glaciaires » et « Une autre idée du bonheur » de Marc Levy, tous deux n’étant pas à la hauteur des attentes des lecteurs, ainsi que « Dix-sept ans » de Colombe Schneck, pour son témoignage trop clinique de l’avortement.

De beaux coups de cœur en revanche avec tout d’abord les témoignages de deux jeunes filles : « Le bleu des abeilles » de Laura Alcob, où la narratrice, une enfant d’une dizaine d’années, fille d’opposants à la dictature en Argentine, décrit son arrivée en France en tant que réfugiée sous forme de chronique acidulée, joyeuse et touchante. « Moi, Malala » de Malala Yousafzai et Patricia McCormick est l’adaptation pour les jeunes, et moins jeunes lecteurs, de l’histoire et du combat pour l’éducation de cette jeune pakistanaise, Prix Nobel de la paix 2014.

À mettre en parallèle avec le film « Timbuktu » d’Abderrahmane Sissako…

Le polar « Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte » de Thierry Jonquet reprend la montée de l’intégrisme dans nos banlieues, sans diabolisation ni angélisme, mais avec un cynisme cru, s’appuyant sur les émeutes de 2005 et le meurtre d’Ilan Halimi.

Pour poursuivre dans les religions, en écho aussi au cycle Garouste qui évoquait l’interprétation erronée des textes sacrés, l’essai de la première femme rabbin de France « En tenue d’Ève : Féminin, Pudeur et Judaïsme » de Delphine Horvilleur.

Enfin, les « Nymphéas noirs » de Michel Bussi ont redonné le goût de lire à une participante avec son écriture ciselée et son intrigue originale, tandis qu’une autre retrouve le thème de l’amour impossible du célèbre « Belle du Seigneur » de Cohen, avec « Le tango de la vieille garde » de Arturo Pérez-Reverte et François Maspero qui se réapproprie avec flamboyance les codes des plus grands mélodrames et récits d’aventure.

Sans oublier  les autres, à découvrir bientôt sur le blog…

Information importante : Le livre présenté le mois dernier "Hérétiques" de Leonardo Padura est disponible à la bibliothèque

2015-0416-DL